Je suis tombée en arrêt au mois de janvier sur le superbe top Be Pretty de Caroline du blog Devines-tu?, et voici le commentaire que je lui ai laissé :

Rhaaa! J'avais déjà admiré ce modèle chez Yaya mais je l'avais un peu zappé, là tu viens de me faire la piqure de rappel qui va bien, je l'aime trop!! Ce top te va hyper bien, le tissu est tout à fait dans mes goûts... en fait tu peux carrément me l'envoyer, je gagnerai du temps!

Suite à cela Caroline m’a gentiment répondu que pour l’envoi, ce ne serait pas possible (dommage…), mais qu’elle avait l’intention d’en refaire une alors qu’on pouvait peut-être se prévoir un « duo de Be Pretty » !

Il ne m’a pas fallu longtemps pour accepter, mais pas loin de quatre mois pour honorer mon engagement. C’est simple, en quelques semaines la Be Pretty de Caroline était prête. Elle a même pu enchaîner avec de belles pièces : une jupe, des housses de coussin, une veste, un sac à main, deux ou trois tops, un trench pour sa fille et toute une tripotée de costumes de danse… pendant ce temps-là j’ai vécu la lose. Au départ tout avait bien commencé : un patron vite commandé, vite recopié (la Be Pretty est au départ une robe, mais Atelier Scammit a fourni un pdf permettant d’en faire une version top), un tissu vite coupé (une viscose achetée à l’automne chez Mondial Tissu) et à partir de là tout a foiré ! Je me suis encore faite avoir par la viscose, qui a vécu sa vie pendant la découpe, malgré mon épinglage minutieux. J’ai réalisé à l’assemblage qu’il y avait un bon centimètre d’écart de part et d’autre, sur chacune de mes pièces, par rapport au patron. La lose je vous dis !! Je n’ai repris courage qu’après une visite dans un magasin de tissus lors des vacances de printemps, où j’ai trouvé un bon vieux coton, bien basique, en fin de rouleau malheureusement ! De guerre lasse, et un peu honteuse vis-à-vis de Caroline, je l’ai acheté quand même, en pensant me faire une Be Pretty à manches courtes.

Pensez-vous qu’après tout ait fonctionné comme sur des roulettes ? que nenni ! Caroline m’avait prévenue : il faut relire 36 fois les instructions de montage pour comprendre comment "rabattre l'endroit de la parementure sur l'envers du top dos en prenant en sandwich le devant" et là c’est le drame : j’ai eu beau relire les instructions, regarder je ne sais combien de fois les photos je n’y ai toujours rien compris. Je suis apparemment la seule de la blogosphère : aucun constat d’échec à ce sujet sur la toile. Comme il était hors de question d’abandonner je l’ai fait à ma sauce en cousant la parementure dos avec les manches et en la rabattant à petits points sur la couture dos. Et c'est très bien comme ça, na!

Finalement plutôt qu’une version manches courtes je me suis lancée dans une improvisation de manchettes pour le bas des manches, avec les morceaux de tissu qui restaient de la découpe, perpendiculaires au droit fil, et de la doublure blanche. J’ai ajouté un petit bouton blanc pour une petite touche de fantaisie… et si je vous dis qu’avec ce subterfuge j’ai évité ce qui semblait être LA difficulté du patron, vous me croyez ? ;)

Au final voici une Be Pretty obtenue de haute lutte, mais qui par chance, me plaît tout à fait !

top-be-pretty be-pretty-atelier-scammit blouse-be-pretty atelier-scammit-be-pretty be-pretty-passepoilmanchette-be-pretty-atelier-scammit dos-top-be-pretty-atelier-scammit

J’espère que vous êtes restée jusqu’au bout parce qu’il ne faudrait pas rater la superbe version de Caroline, exécutée dans les règles de l’art (on est douée ou on ne l’est pas !), validée par mon ado de presque 16 ans, grande prêtresse de la mode, c'est dire…!

Image1

Pour aller la féliciter un clic sur la photo, et vous y êtes!

Merci beaucoup Caroline pour ta patience et tes encouragements, ce fut un plaisir de partager avec toi mes galères! Hasard des rencontres via la toile: si nous vivons à 500 kms l'une de l'autre Caroline a vécu de longues années dans le Nord, y compris dans la ville où j'habite... le monde est petit!

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer